Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 10:01

Après avoir découvert le parcours botanique du Jardin des Myrtes au bord de la mer méditerranée à Sainte Maxime dans le Var ici  VISITE PARCOURS BOTANIQUE JARDIN MYRTES SAINTE MAXIME VAR (83) – AOÛT 2009 et après s'être intéressés à la Fête de la Randonnée ici  FÊTE RANDONNÉE DES 3 VALLÉES PAYS DIGNOIS - 3 ET 4 OCTOBRE 2009 - ALPES DE HAUTE PROVENCE (04) organisée dans les massifs montagneux autour de la ville de Digne-les-Bains, capitale administrative des Alpes de Haute Provence, nous vous proposons de rester dans ce département et de retourner dans la vallée de la Durance, sur la commune d'Oraison où nous avions filmé de très près les pas de danse et les «cymbalisations» des cigales au bord du lac de pêche du plan d'eau des Buissonnades ici VIDÉO CHANTS ET DANSE DE CIGALES EN PROVENCE - LAC DES BUISSONNADES - ORAISON (04) - JUILLET 2009 .

 

C'est à «La fête de l'amande» qui a eu lieu dans le centre ville d'Oraison, le week-end du 17 et 18 Octobre 2009, que nous vous convions cette semaine.

 

Pour le programme de ce week-end, le Samedi est plus axé sur des conférences, débats et tables rondes entre professionnels sur l'état actuel et le devenir de la filière amande, alors que la journée du Dimanche est plutôt destinée au grand public avec les exposants du terroir, des dégustations, et surtout avec l'installation du cassoir à amandes sur la place G.Frume entre l'église Notre Dame du Thor et le Château d'Oraison.

 

 

Car le spectacle pour nous ce Dimanche 18 Octobre 2009 était bien là avec la présence de cette machine à casser les coques d'amandes datant des débuts de la mécanisation de l'agriculture, à la fin du 19ème siècle et au début du 20ème.

 

 

Cette séquence vidéo vous permettra d'entendre le bruit de fonctionnement assourdissant des différents éléments qui composent ce cassoir mécanique comme les nombreuses poulies et courroies, chaînes, godets et tambours entrainés par un moteur électrique; nous pourrons également mieux comprendre les étapes de cassage par lesquelles vont passer les amandes séchées et «égovées», c'est-à-dire que l'épaisse pellicule verte protectrice qui entoure la coque a été retirée, pour ressortir sous forme de coques et d'amandons qui sont en fait les amandes complètes avec leur peau brune débarrassées de leurs coques, en fin de processus.

 

C'est le directeur de l'Office du Tourisme de la ville d'Oraison, Monsieur Jean-Paul Lorenzo, qui assure gratuitement la distribution des amandes et coques non triées à la sortie de la machine, et qui a accepté de nous expliquer son fonctionnement, comme il l'a fait volontiers pour toutes les personnes ce jour-là qui lui en ont fait la demande.

 

Avec le fond sonore très élevé résultant des différentes pièces métalliques en mouvement du cassoir, il est possible que la voix de Monsieur Lorenzo soit quelque peu inaudible. Donc, voici une retranscription écrite de son explication: "les amandes avec coques sont introduites dans la partie supérieure de la machine où elles sont entrainées par une vis sans fin dans un caisson qui fait office de tamis pour les calibrer. Les coques qui ont la bonne taille sont cassées par des marteaux qui sont réglés de manière à ne pas les broyer pour conserver l'amande intacte à l'intérieur. Les coques et amandes ainsi obtenues tombent dans un autre tambour de calibrage percé de trous, de manière à ce que celles qui n'auraient pas été cassées repassent par le même processus. A ce moment précis, grâce à un ingénieux, et pourtant simple, système de godets montés sur une chaine, les amandes qui ont encore leur coques vont être remontées sur le premier tambour, à la première étape du cassage:"

Une pancarte posée sur ce cassoir à amandes mécanique du XIXème siècle nous indique qu'il a été «aimablement prêté par l'Office de Tourisme de Valensole» comme le montre cette image prise de l'autre côté de la machine, là où sortent les amandons et les coques séparément:

 

Nous avions déjà abordé ce sujet, la culture des amandiers au XIXème siècle sur le plateau de Valensole, dans un précédent article sur videos2provence ici PAYSAGE DU PLATEAU DE VALENSOLE EN PROVENCE: CHAMPS DE LAVANDINS EN FLEURS-JUILLET 2009 . Un éclairage sur cette période de transformation du paysage vient d'ailleurs illustrer notre propos avec ce document en lien direct sur l'histoire du Verdon publié par le Parc Naturel Régional du Verdon sur son site.

 

Ainsi, d'après les observations de Victor-Eugène Ardouin-Dumazet, romancier et rédacteur de guides touristiques, en 1897 « Le plateau de Valensole est la terre de l'amandier. Nulle part il n'est cultivé de façon aussi exclusive». «On comptait de très nombreuses variétés. Les plus connues sont l’Aï, la Flour en bas, la Bessone, la Pistache, la Sultane, la Béraude, la Taillas, la Cavalière, la tardive de la Verdière, la Fourcouronne, la demi-tendre de Riez, la Princesse etc... Le cassage des amandes se faisait en famille pendant les veillées mais aussi la journée dans les locaux appelés cassoirs. Valensole a compté jusqu’à cinq ateliers. Le travail fut ensuite mécanisé, un habitant de Saint-Jurs inventa une machine. Ces arbres de plein-champ, gênants pour la mécanisation agricole, disparaissent peu à peu.»... pour finir par être progressivement remplacés par les plants de lavandes en 1930, comme on peut le voir sur cette image d'un champs cultivé à Puimoisson datant du 5 juillet 2009:

Aujourd’hui parmi les 56 variétés d'amandes répertoriées sur ce site http://www.pommiers.com/amande/amandier.htm ce sont les variétés Lauranne, Ferraduel, Ferrastar, et Ferragnès qui sont effectivement cultivées sur le plateau de Valensole comme l'indique les sites de ces producteurs locaux, la famille Alexandre Schultz installée au Mas de Trotte Vache avec 3 000 amandiers ici http://www.plateau-valensole.fr/fr/amandes-provence.html et les frères Jaubert sur leur exploitation familiale avec 20 000 amandiers http://amandes-provence.fr/index.php .

 

Ces variétés locales correspondent bien à 4 des 5 variétés dont la Mandaline qui sont collectées par la coopérative agricole de producteurs du sud de la France, la coopérative Sud Amandes, dans le Gard, qui assure le cassage, le calibrage, le triage et la commercialisation de 90 % de la production française.

 

La production est issue de 12 départements du sud de la France dont les Alpes de Haute Provence, les Bouches du Rhône et surtout la Corse, invitée d'honneur de la fête de l'amande en 2009, qui est le plus gros producteur.

 

La production annuelle totale d'amandons de 500 tonnes n'arrive cependant pas à couvrir les besoins de la consommation intérieure française de 20 000 tonnes, d'où l'intérêt d'un plan de relance de la filière amande sur le département des Alpes de Haute Provence et sur la région PACA initié lors de ces rencontres oraisonnaises au Grand Café du commerce.

 

Quant à la variété d'amandes introduite dans le cassoir et distribuée ensuite au public ce Dimanche 18 Octobre 2009, c'est la Ferragnès dont l'amandon est réputé savoureux avec un goût sucré et une nuance de cacao et de poivre, provenant de la coopérative Sud Amandes qui est à l'honneur, comme on peut le voir sur cette photo:

Toutefois, nous avons découvert qu'il existait une variété d'amande propre au terroir d'Oraison: la Pointue d'Oraison, et qu'Oraison était réputée pour le négoce et le cassage des amandes grâce aux cassoirs à amandes installés dans le village où travaillaient les femmes au 19ème siècle.

 

De plus, les cassoirs à amandes sont très importants pour la ville d'Oraison puisqu'ils sont à l'origine de la création d'au moins 2 entreprises oraisonnaises reconnues pour leur savoir-faire dans la région PACA: la confiserie Doucet avec ses pralines, pâtes de fruits et chocolats à base d'amandes et la société Perlamande/Sofalip avec ses spécialités de purées, confitures, pâtes à tartiner et boissons aux amandes issues de l'agriculture biologique.

 

Nous nous sommes basés sur les informations recueillies sur Internet, notamment ce reportage de 14 minutes réalisé par Télé Locale Provence à l'occasion de la première fête de l'amande à Oraison en 2008, diffusé par l'organisateur Ars Nova sur le site de vidéos en streaming Wat TV, que nous publions ci-dessous, ou encore cet article sur le site de ce distributeur de produits Perlamande ici http://www.satoriz.fr/les-reportages/Perlamande-/article-sat-info-592-3.html .

 

 

L'interview du présentateur Sébastien Galaup nous permet d'apprendre par exemple que la confiserie Doucet a été crée par François Doucet à Oraison sur l'emplacement de l'ancien cassoir à amandes de Monsieur Dejean, toujours en fonctionnement aujourd’hui.

 

Pour la petite histoire, on apprend aussi que Monsieur Doucet, en partenariat avec l'Office du Tourisme d'Oraison, est à l'origine de la fête de l'amande.

 

Étant nous-mêmes convaincus des nombreuses qualités nutritives de l'amande comme on peut le lire sur le site de la coopérative "Sud Amandes", en tant que consommateurs réguliers, nous ne pouvons qu'encourager toute initiative permettant la réhabilitation de l'amandier sur le département 04, à condition de l'inscrire dans une perspective de développement durable en favorisant un mode de production agricole qui privilégie la qualité plus que la quantité, avec des méthodes naturelles, sans résidus de traitements pesticides ou fongicides...

 

Repost 0
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 14:03

Carmentran ou Caramentran provient de la contraction de deux mots: Carême + entrant, qui est la dernière fête avant les privations du Carême. C’est-à-dire Mardi Gras...

 

Cette manifestation a été filmée à Gréoux-les-Bains le Samedi 4 Avril 2009 de 10 heures du matin à 12 heures environ, la veille du Dimanche des Rameaux.

 

La première vidéo se situe sur l’Esplanade face aux écoles et à coté de la salle de l’Etoile.

Tous les enfants déguisés, et les autres participants à la fête se préparent à défiler dans les rues du village avec le personnage de Caramentran posé sur un char.

L’ambiance est à son maximum aprés la distribution de confettis et au moment où arrivent les danseurs et musiciens de la troupe Batoucada, sur des rythmes de samba brésilienne.

 


 

Dans la deuxième séquence vidéo, on peut voir le personnage de Caramentran descendre la rue des Alpes, pour ensuite remonter l’Avenue des Maronniers, puis la Grande Rue, en passant par la Place de l’Hôtel de ville en direction de la Chapelle Saint Sébastien. Tout le trajet est rythmé par le son des percussions brésiliennes: tambours et chocalho (chapinha), instrument de percussion constitué de tiges de fer parallèles remplies de sonnailles d'un timbre très aiguë.

 

 

La dernière vidéo permet de voir les enfants déguisés réunis autour du Caramentran sur la place de l’Avenue des Aires, à côté de la Chapelle Saint Sébastien et du Parc Morellon. Le jugement et la sentence y sont alors prononcés, et on peut assister à la crémation du personnage de bois et de cartons collés, confectionné par les enfants.

 

Repost 0
24 mars 2009 2 24 /03 /mars /2009 17:06

La "Santo-Estello" est le Congrès annuel du Félibrige (mouvement fondé en 1854 par Frédéric Mistral). Il se déroule chaque année dans une ville différente des Pays d’Oc. En 2008 ce festival s’est tenu dans la ville de Gréoux-les-bains, dans le département des Alpes de Haute Provence (04), du 9 au 13 mai. Pour connaître les manifestations organisées par l'association vous pouvez cliquer sur ce lien direct : http://www.felibrige.org/spip.php?rubrique8

Ce rassemblement annuel inter-régional réunissait les représentants de la culture occitane des 7 provinces du midi que sont l’Auvergne, la Catalogne, la Gascogne-Béarn, la Guyenne-Périgord, le Limousin, et la Provence.

 

Les 3 séquences vidéos que nous publions ont été filmées le Dimanche 11 Mai vers 11 heures du matin.

 

La première se situe Chemin des Hospitaliers en direction du Château des Templiers et montre des jeunes catalans en costumes traditionnels en train de danser sur une musique folklorique rythmée par le claquement des castagnettes et la déflagration assourdissante des tirs de mousquets, tout près. Vous remarquerez l’étonnant bonnet frigien "style révolution française" que portent les hommes. Le paysage en arrière-plan montre une perspective plongeante sur la vallée qui mène à Vinon-sur-verdon orientée plein Ouest. Au fond à gauche de l’écran, plus au sud, on peut même apercevoir la Montagne Sainte Victoire, chère au peintre français Paul Cézanne né à Aix-en provence.

 

 

 

La deuxième séquence, prise au même endroit, quelques minutes plus tard, nous permet d’apprécier quelques costumes traditionnels, bannières, et musiques des différentes régions représentées.

 


 

Quant à la troisième, elle se situe sur l’Esplanade Cadière devant l’entrée du Château des Templiers. C’est un cortège très coloré de costumes traditionnels d’époque avec broderies, soies et dentelles que l’on peut voir défiler au son des galoubets et tambourins.

 

 

 

Ce qui est remarquable dans ces 3 vidéos c’est la concentration de toutes ces cultures régionales traditionnelles différentes en un même lieu, réunies par un langage commun: la langue d’Oc.

 

Si vous connaissez l’origine géographique des costumes qui apparaissent dans les vidéos, vous pouvez laisser vos commentaires en bas de l’article en cliquant sur "ajouter un commentaire".


 

133 ÈME RASSEMBLEMENT DE LA CULTURE OCCITANE: SAINTE ESTELLE DU FÉLIBRIGE À GRÉOUX-LES-BAINS LE 11 MAI 2008
Repost 0

Présentation

  • : Découverte de la Provence en vidéos 16/9 HD
  • Découverte de la Provence en vidéos 16/9 HD
  • : Itinéraires, circuits, randonnées, manifestations locales, régionales,paysages et territoires, visitez notre galerie de vidéos et photos pour trouver images format 16/9 et sons dolby stéréo des plus beaux sites et espaces naturels de Provence, filmées, commentées, et prises avec un angle de vue personnel et original: Verdon, Durance, Montagne de Lure, Lubéron, Ventoux, Alpilles, Sainte Victoire, Sainte Baume.
  • Contact

Profil

  • geoprospects
  • Association d'un développeur territorial spécialisé montagnes méditerranéennes devenu chauffeur de taxi et d'une accompagnatrice haute et moyenne montagne.
  • Association d'un développeur territorial spécialisé montagnes méditerranéennes devenu chauffeur de taxi et d'une accompagnatrice haute et moyenne montagne.

GALERIE PHOTO PROVENCE

 Eau: Lac Verdon   Flore: Lavandes      Air: Ciels            Feu: Soleil        Terre: Fossiles

Recherche

Archives